Peignez avec vos pieds

Lorsque nous peignons, nous subissons par moments l'assaut d'une horde de petits juges : celui qui veut du beau, l'autre du sens, le troisième de la logique,...

Il y a deux moyens très simples pour les tenir à distance, ou retrouver une forme de présence à soi :

• peindre très près du mur : chaque fois que vous reculez pour "voir", ils se glissant entre le mur et vous et vous assènent critiques et jugements...

• sentir vos pieds sur le sol : chaleur, points d'appui,... Cette attention à vos sensations affaiblissent la portée des oukazes de nos jugers intérieurs.

Écrire commentaire

Commentaires: 0